Written by

Calcula, une police aux airs de Kufic

Articles, Typo| Views: 544

Calcula est une police de caractères créée par Shiva Nallaperumal,et est liée à son intérêt personnel pour la calligraphie arabe,  notamment l’art Kufic. Il a donc fait un pari un peu fou d’en faire une police de caractères comme projet de fin d’études.

Shiva a donc commencé par s’imprégner complètement de cet art de l’Islam  pour essayer d’en dégager une atmosphère ainsi comprendre les lois géométriques derrière le concept.

Exemples de Kufic

Exemples de Kufic

Très vite, il en est arrivé à concevoir les premières lettres mais il lui manquait l’essence même du Kufic, cet enchevêtrement des lettres qui en font une toile géométrique tendant vers l’abstrait.

D'une suite de lettres à une composition

Passage d’une suite de caractères à une vraie structure homogène

Dans la plupart des cas, dès lors que l’on veut créer cette sensation d’enchevêtrement, on va créer des ligatures entre deux, voire trois lettres, qui seront utilisées lorsque l’on voudra avoir cette relation entre plusieurs lettres. Bien souvent, l’utilisateur devra d’ailleurs aller chercher lui-même cette ligature pour l’utiliser dans son travail.

Ici, une rencontre avec un typographe très au fait du développement même des polices de caractères, Tal Leming, va l’amener à penser plus loin. En effet, certaines possibilités du système OpenType pourrait lui permettre de gérer tout les liens entre les lettres sans pour autant passer à 100 % par des ligatures. Il y a déjà des cas similaires dans l’industrie, notamment avec des polices dites « interlock » où les éléments ont tendance à se chevaucher, sans pour autant aller aussi loin pour garder une structure géométrique homogène. Tal Leming a notamment travaillé avec Ken Barber de House Industries sur la police Ed Interlock.

Ed Interlock de House Industries

Ed Interlock de House Industries

Ce dernier a donc créé un script sous Python pour Opentype qui permette de jumeler au mieux les lettres selon celle qui précède et celle qui suit, et en utilisant les glyphes spécifiques des ligatures. Tout un système complexe d’algorithmes afin de garder l’ensemble compact, homogène et une grille parfaite. Chose que l’on ne peut atteindre généralement que grâce au Lettering.

Shiva a donc dû concevoir toutes les possibilités, sur toutes les lettres. Ce qui fait une quantité de glyphes et de ligatures incroyable. Calcula est composée de 6 800 glyphes.

Voici un exemple de fonctionnement de la police selon les lettres utilisées :

Fonctionnement de Calcula

Fonctionnement de Calcula

Une fois la conception terminée, ce qui a pris près de deux  ans, Shiva Nallaperumal s’est mis en tête de construire plusieurs variantes de cette police. En voici quelques exemples:

Différents Styles de Calcula

Différents Styles de Calcula

Ce projet reste assez unique car il est un très bon exemple des extensions que l’on peut donner à une police de caractères en utilisant les possibilités d’Open Type mais aussi parce qu’il rapproche un peu plus la typographie du Lettering. Il donne à la fois des opportunités pour les lettreurs de créer une police de caractère plus aboutie et au caractère « unique », notamment pour tout ce qui est cursif ou brush lettering.

Calcula est disponible sur Typothèque au prix de 90 euros, où vous pouvez la tester sous toutes ses formes. Et si vous voulez en savoir plus sur la genèse de cette police, je vous invite à visionner cette vidéo où Shiva explique tout son process (en anglais)

 

 

Venez échanger sur la publication dédiée et partager vos lettrages sur :
👥 Facebook  |  📷 Instagram  |  🐥 Twitter avec les #LAL #LesApprentisLettreurs #ApprentisLettreurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.