Written by

Ruling pen

Feutres & crayons, Inspiration, Outils, Pratique, Reviews| Views: 177

Parlons calligraphie, avec un outil qui sort un peu du matériel traditionnel : le ruling pen (le français « tire-ligne » est rarement utilisé pour la calligraphie).

A l’origine, il s’agit d’un outil pour tracer des lignes droites à l’encre. Il était particulièrement utilisé dans le dessin technique ou l’architecture. Il se compose de deux lames de métal reliées entre elles par une vis pour en régler l’espacement. On le charge d’encre comme une plume de calligraphie classique.

tire ligne
Un tire-ligne classique, utilisé pour le dessin technique. (source : Wiki commons)

Même si cette version peut éventuellement servir à dessiner des lettres, les rulling pens les plus fréquemment utilisés en calligraphie sont en fait une version détournée, et son conçus spécifiquement pour tracer des lettres. Les lames sont plus larges et courbes, ce qui permet de moduler l’épaisseur du traits en changeant l’inclinaison. Les formes varient, et il en existe beaucoup de modèles, pour autant de rendus différents.

variété de rulling pens
source : Dreaming Dogs

Il en existe de 2 types : avec une vis pour régler l’espacement des lames de métal, ou des « folded pen » qui sont simplement constitués d’une pièce de métal pliée en deux.

rulling pen et folded pen

Utilisés avec assez de rapidité, ils créent des projections le long du tracé qui donne un effet très texturé et irrégulier, qui est souvent ce que l’on recherche avec ces outils (mieux vaut ne pas mettre ses plus beaux habits pour pratiquer !). Ils sont particulièrement adaptés à la pratique de la calligraphie « gestuelle » : des lettres assez libres, créées par des mouvements amples, sans ligne de base ni hauteur de caractère fixe.

Difficilement trouvables en boutique en France (je n’en ai jamais vu), plusieurs fabricants les distribuent sur internet, notamment la marque brésilienne Dreaming Dogs qui propose de très belles choses.

Il est également possible de bricoler soi-même des outils du même type. Les « cola pen » sont des folded pens créés à partir d’un canette de métal (d’où leur nom). Le résultat peut être un peu aléatoire, le métal des canettes étant très fin ils vont s’user assez vite, mais on peut obtenir de très belles choses, souvent encore plus « sales » qu’avec un vrai ruling pen.

On peut aussi arriver à des résultats très intéressants en meulant un Parallel Pen, de la marque Pilot. On obtient une lame arrondie et un débit d’encre plus important, permettant d’obtenir des traits se rapprochant fortement d’un rulling pen (en plus petit).

Ci dessous un petit tuto de notre membre Renaud :

Venez échanger sur la publication dédiée, partager vos lettrages sur :
👥 Facebook  |  📷 Instagram  |  🐥 Twitter avec le #apprentislettreurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.