Les Apprentis Lettreurs - Test du papier Hand Lettering

Written by

[Test] Le papier Hand Lettering de Hahnemühle

Articles, Outils| Views: 442

L’année dernière, la marque de papier Hahnemühle cherchait des testeurs pour sa nouvelle gamme de papier Hand Lettering. Comme j’aime beaucoup tester de nouveaux papiers et outils, je me suis tout de suite portée volontaire !

La promesse

« Le papier satiné permet aux feutres à dessin, aux feutres à écriture et aux crayons de glisser facilement. Vos esquisses se laissent gommer sans difficultés sur la surface entièrement couchée et les pointes sensibles de vos feutres sont épargnées. La surface lisse retient les couleurs et évite la décoloration.
Le blanc brillant assure des couleurs intenses, les motifs colorés et monochromes rayonnent et peuvent être facilement scannés et modifiés digitalement. 
Ses propriétés d’absorption et de séchage le rendent parfait pour les feutres à dessin, pour les feutres à écriture ainsi que pour les marqueurs. »

Source : site Hahnemühle
Test du papier Hand Lettering avec divers stylos : Uniball Signo, Pilot pocket brush pen, Papermate Flair, Parallel Pen…

Focus crayon ✏️

Premières impressions : Belle glisse – Supporte bien la gomme⠀

Au début l’aspect très lisse m’a un peu déstabilisée. En effet j’ai l’habitude de travailler avec des papiers qui accrochent beaucoup plus. Finalement avec une mine un peu large c’est très agréable, en revanche une mine pointue a tendance à accrocher et marquer le papier, donc à éviter. Le papier supporte très bien la gomme (pas de peluche, ne s’abîme pas) et le crayon part bien.⠀

Focus Brush pen

Premières impressions : Rendu des couleurs dépend du débit d’encre – Glisse très agréable – Boit beaucoup ⠀

Le papier boit et l’encre peut donc s’étaler un peu. Pour les feutres à fort débit d’encre type Ecoline ou Winsor&Newton, la couleur n’est pas brillante mais au contraire un léger grain apparaît (texture du papier) en raison de cette absorption. Pour ces feutres-là, je préfère personnellement du papier plus épais type papier aquarelle.⠀
Avec des feutres fins et au débit plus faible, comme le Pentel Touch ou le Tombow Fudenosuke Hard, on profite juste de la surface très lisse, sans voir apparaître de grain dans les zones encrées. C’est top 👌
Le Pentel Fude Brush Pen (rose dans mon cas) réagit étonnamment très bien : l’encre n’est pas bue par le papier, la couleur reste super vive 🌸Je ne sais pas si c’est dû à un faible débit d’encre ou à sa composition.

Test du papier Hand Lettering avec divers feutres et stylos : Winsor&Newton, Ecoline, Mala, Koi Sakura…

Résultat du test du papier Hand Lettering

Comme annoncé, le papier est très blanc. Cela permet un beau contraste avec le noir, le gris et les couleurs et ainsi les lettrages ressortent bien. Autre avantage non négligeable, ce contraste permet aussi de numériser facilement ses travaux de lettering, avec l’application Adobe Capture par exemple. Sur ce point donc promesse tenue !

Les dessins préliminaires peuvent être faits au crayon sans souci. Le papier se laisse bien gommer, sans pelucher ni garder de trace pour peu que vous n’ayez pas trop appuyé.
Le toucher très lisse rappelle un peu le papier glacé. Les gros marqueurs et feutres à débit d’encre important comme les Prockey ou Ecoline sont, pour moi, à éviter. Comme toute l’encre est bue la couleur perd en brillance, et on voit que le papier est imbibé.
J’ai trouvé ce papier particulièrement adapté pour des stylos à la mine assez fine comme le Staedtler Pigment Liner ou même les uniball à encre gel. Il est aussi très chouette avec des feutres fins comme les Tombow Fudenosuke, qui glissent bien dessus sans le saturer ! 👍

N’hésitez pas à dire si ce test vous a plu et si vous voulez en voir d’autres sur le blog des Apprentis Lettreurs ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.